Faut-il investir dans l’or en 2016 ?

Share This:

26 Novembre 2015

Inutile de vous préciser que nous rencontrons des moments difficiles ! Après la crise grecque qui a atteint son paroxysme lors du 1er semestre, nous venons de vivre les terribles évènements de Paris et de Saint Denis, événements qui n’ont pas fini de faire peser une nouvelle menace géo politico-économique sur notre vie au quotidien, tout au long de 2016 et probablement sur les années à venir. Si on ajoute à cela un environnement économique atone (peu de croissance aux USA, pas de croissance en Europe et un moteur chinois qui présente désormais des ratés), le tout combiné avec une dette souveraine mondiale abyssale qui continue inexorablement de grossir, nous avons de bonnes raisons de nous inquiéter. Acheter de l’or et particulièrement de l’or physique est un des moyens de se protéger contre cet avenir incertain. Nous allons voir pourquoi ?

Visitez le site www.goldbroker.fr pour tout savoir sur l'achat d'or ou d'argent physique, en nom propre, sans intermédiaire, avec stockage en dehors du système bancaire!
Les plus de GoldBroker: Pas de détention mutualisée, Accés direct à votre stock à Zurich ou Singapour, Livraison à domicile, Exonération de TVA, Pas de pénalité en cas de sortie Cliquez ici pour plus de détails...

Oui, il faut acheter de l’or pour des raisons géopolitiques

Acheter de l’or pour se protéger en 2016

Se protéger en achetant de l’or en 2016

Jusqu’à présent, les attentats de Paris, que ce soit ceux de Charlie Hebdo du 7 Janvier (faisant 12 victimes) ou ceux du 13 Novembre (faisant 130 morts et 350 blessés selon un bilan provisoire) n’ont eu que peu de répercussions sur les cours de la bourse ou du métal jaune.

Malgré l’immense caisse de résonance médiatique suscitée par les actes inqualifiables du Vendredi 13 parisien, le CAC 40 progressait de 2,2% en une semaine et l’EuroStoxx 50 de 2,7%, montrant l’insensibilité des marchés financiers au risque terroriste.

De son côté le cours de l’or s’appréciait de 6€ seulement en une semaine (passant de 1006€/oz le Vendredi 13 à 1012€/oz le Vendredi suivant), indiquant ainsi une relative sérénité des épargnants envers le risque géopolitique lié à la prolifération du radicalisme islamique.

Pourtant, en visant la France, première destination touristique mondiale, l’onde de choc provoquée par la multiplication des attentats va lourdement peser sur le moral de tous les habitants de la planète et donc sur la consommation mondiale.

Nous ne savons pas encore qu’elle va être l’intensité de cette nouvelle crise géo-politico-économique qui s’annonce, mais nous sommes malheureusement certain qu’elle a débuté le 13 Octobre avec les attentats de Paris et qu’elle aura de nombreuses répercussions tout au long de l’année 2016 et très probablement au-delà.

Et en périodes troublées, l’acquisition d’or physique reste un des rares gestes salutaires pour protéger son épargne.

Oui, il faut acheter de l’or pour des raisons purement économiques

Mais au delà de la protection qu’il apporte sur le risque géopolitique, le métal jaune n’a pas son pareil pour se prémunir contre les 2 risques économiques majeurs que sont l’inflation et la perspective de faillite de notre Etat-Providence.

L’or protége contre l’inflation

Côté inflation, tout semble pourtant sous contrôle actuellement. Les dernières publications du FMI indiquent un taux de croissance de 0,2% en 2015 pour la zone euro et une prévision de 1% pour 2016. Pas de quoi casser une patte à un canard, me direz-vous ?

Pourtant, à y regarder de plus prés, 2 phénomènes risquent de relancer l’inflation en 2016, et bien au-delà de ce qu’indique les prévisions du FMI : l’accélération du plan de QE (Quantitative Easing) de Mario Draghi et l’augmentation du déficit budgétaire tricolore pour financer l’effort de sécurisation de l’hexagone.

Coté européen, Super Mario a indiqué qu’il allait encore baisser les taux directeurs de la BCE (mais à 0,05% actuellement, il pourra difficilement faire de nouveaux miracles !) mais plus sérieusement, qu’il allait étendre son programme de rachats d’actifs.

Lancé début 2015, le premier QE européen portait sur 60 milliards d’euros de rachats mensuels et devait initialement se terminer en Septembre 2016. C’est en Décembre de cette année que l’on devrait en savoir plus sur le contenu de ces mesures d’assouplissement complémentaires: si Super Mario a la main trop lourde, l’inflation risque bien de s’envoler. !

Côté hexagonal, les tragiques événements de Paris et de Saint Denis ont conduit le gouvernement français à augmenter de 600 millions d’euros le budget de l’état pour couvrir les dépenses liées à l’augmentation des mesures de sécurité. Pour l’essentiel : 5000 postes supplémentaires dans la police et gendarmerie, 2500 postes à la justice et 1000 postes de douaniers. En annonçant ces mesures aux forces de l’ordre, le président Hollande a déclaré :

“le pacte de sécurité l’emporte sur le pacte de stabilité”,

Donc acte : le pacte de stabilité économique européen (ne pas dépasser 3% du PIB pour le déficit budgétaire) qui avait déjà été revisité à 2 reprises depuis le début du quinquennat actuel, va une nouvelle fois être ‘assoupli’. Même si ces dépenses sont légitimes dans le contexte actuel et ne représentent à ce stade que 0,15% du projet de budget 2016, elles vont inéluctablement contribuer à faire peser un risque sur le retour de l’inflation dans l’hexagone.

L’or protège contre le risque de faillite du système financier

Vous connaissez très certainement la définition de la faillite pour un particulier ou une entreprise :

« Faire faillite, c’est se trouver dans une situation où l’on est incapable de embourser ses dettes ! »

Eh bien, l’état français est quasiment dans une telle situation aujourd’hui. Savez-vous que le dernier budget tricolore équilibré (Recette de l’Etat = Dépenses de l’Etat) date de 1973, sous les années de Georges Pompidou…soit il y a presque 2 générations !

Mais au-delà du montant de la dette en absolue (plus de 2100 milliards au moment ou nous écrivons ces lignes, soit 97% du PIB alors que le pacte de stabilité européen impose aux pays membres de ne pas dépasser 60% du PIB !) ce qui est encore plus préoccupant c’est la variation de cette dette: toujours croissante d’une année sur l’autre !

Comment faire me direz-vous pour inverser la pente et revenir à des finances saines et équilibrées ? Pas de miracle: augmenter les impôts et réduire les dépenses, soit … exactement l’inverse de ce que nos gouvernements font, quinquennat après quinquennat.

Autre sujet d’inquiétude et non des moindres: savez-vous quel est notre principal bailleur de fonds ? Sur la dette long terme, l’on trouve l’Italie, elle-même endettée à hauteur de 130% de son PIB, une Italie qui a longtemps figuré avec l’Espagne, l’Irlande et le Portugal comme l’un des prochains pays candidats à prendre la relève de la Grèce.

Sans vouloir jouer les Cassandre, une telle situation est particulièrement instable et ne peut pas perdurer ad vitam æternam. Que quelques gros investisseurs retirent leurs investissements (en se débarrassant de leurs obligations italiennes par exemple), et le château de cartes risque bien de s’écrouler !

En détenant de l’or physique en 2016 (10% de votre patrimoine par exemple) vous vous protégerez contre ce risque systémique majeur: la faillite de notre Etat Providence.

Oui, il faut acheter de l’or pour des raisons fiscales

Acheter de l’or d’investissement est exempt de taxe lors du processus d’achat. Pas la moindre TVA à payer non plus ! Avouez que cette fiscalité sur le métal jaune est bien sympathique !

C’est lors de la revente de votre stock d’or que l’état prélèvera 10,5% si vous avez optez pour le prélèvement libératoire.

Mais depuis le 1er Janvier 2006, vous pouvez opter pour le régime de la plus-value réelle, un régime avantageux si vous conservez votre or longtemps. En effet, dans ce cas, vous serez taxé de 34,5%, mais pas sur le montant d’achat, seulement sur l’éventuelle plus-value réalisée lors de la vente de vos lingots ou pièces d’or.

Bien évidemment, si le cours spot de l’or n’a pas varié entre l’achat et la vente, vous n’aurez rien à payer.

Si vous vendez et faites une plus-value dans la première année, vous paierez 34,5% de taxes sur cette plus-value.

Mais à partir de la 3ème année de détention, un abattement de 5% par an a été prévu par le législateur pour vous inciter à conserver votre or le plus longtemps possible. Donc, si vous le gardez 22 ans où plus vous ne paierez absolument rien, même si le prix de vente a été multiplié par 5 ou 10 dans l’intervalle !

Enfin, dans le cadre de la préparation du budget 2016, un amendement a été déposé pour diminuer le taux de la taxe forfaitaire de 10,5% à 6,6%. Le but est de convaincre les nombreux détenteurs d’or à se débarrasser de leurs biens pour relancer la consommation.

Même si par ces temps incertains, nous ne vous conseillons évidemment pas de vendre vos stocks de précaution, nous pensons que cette mesure va dans le bon sens, puisqu’elle donne plus de liberté aux investisseurs.

Pour résumer, que ce soit pour se protéger contre les risques liés à la nouvelle donne géopolitique post-attentats, ou pour se prémunir contre les aléas de la crise économique mondiale, il n’a jamais été aussi pertinent d’acheter de l’or. A 1000 dollars l’once, le cours du métal jaune est au plus bas depuis 6 ans et va logiquement remonter en 2016. Il est donc grand temps d’investir !