Réserves d’or au niveau mondial en 2016: le grand secret !

Connaitre les réserves d’or au niveau mondial n’est pas un chose facile. Tout d’abord parce que les 4/5ème des réserves ne sont tout simplement pas répertoriées (stock des banques ordinaires, des particuliers, des mines d’extraction, des industries aurifères,…). Et sur les 20% répertoriés par le Conseil National de l’Or (World Gold Council) ne figurent que les stocks déclarés par les banques centrales des pays ayant décidés de rendre publique cette information.

‘Pas génial comme transparence me direz-vous !’

Ce secret sur les réserves en or peut paraitre surprenant à l’heure de l’informatisation à outrance de l’ensemble du système financier de la planète. Mais cela démontre un fois de plus que le métal jaune n’est pas une monnaie ‘comme les autres’, ou plus exactement que c’est la seule ‘vraie’ monnaie qui existe. Pour reprendre une citation célèbre du banquier américain John Morgan :

“Gold is Currency, everything else is Credit”.

Et cette citation, qui date du début du siècle dernier n’est pas prête à se démoder, croyez-nous : plus les crises s’accélèrent et plus le recours à l’or devient stratégique pour les gouvernements comme pour les particuliers.

QUEL COURTIER CHOISIR ? GoldBroker site : www.goldbroker.fr si vous voulez être le seul et unique propriétaire de vos lingots et pièces d’or. Bullion Vault site : www.or.bullionvault.fr si votre capacité d’investissement est limitée.
L’avantage significatif de GoldBroker: Accés direct à vos métaux précieux; Pas de détention mutualisée : chez ce courtier, vous aurez une propriété complète des quantités acquises. Cliquez ici pour plus de détails...
A titre personnel, si votre voisin vous demande combien vous détenez de lingots, vous ne répondrez certainement pas. Où, si vous répondez, il y a de fortes chances que vous minoriez votre réponse ! Et bien les pays et les banques centrales ont tendance à faire la même chose.

Résultat : Il y a les réserves d’or ‘officielles’ détenues par les banques centrales et publiées par le WGC, soit exactement 32 702 tonnes au 1er Janvier 2016. Et puis, il y a la vraie vie avec un volume global qui serait donc 5 fois plus important que celui déclaré par les banques centrales, soit plus de 163 000 tonnes.

Mais certains spécialistes, comme la patron du Gold Standard Institute considèrent que la totalité de l’or disponible sur la planète serait compris entre 1 et 2 millions de tonnes, mais cette estimation est loin de faire l’unanimité parmi les experts. Parmi les minimalistes, on trouve le président de la GATA (Gold Anti-Trust Action Committee) qui, de son côté, considère que les banques centrales ne détiendraient en réalité que la moitié des quantités qu’elles déclarent au WGC, soit à peine plus de 15 000 tonnes ! Mais comment pouvait-il avancer un tel renseignement dans la mesure ou les principales banques fédérales (incluant la FED) refusaient et refusent toujours de donner accès à leurs coffres à des experts indépendants.

‘Alors qui croire ?’

Peu importe après tout ! Quoi qu’il en soit, on mesure le niveau d’incertitude sur ces stocks mondiaux en or entre un 32 702 tonnes publié (et que vous pouvez consulter en ligne sur le site gold.fr), une fourchette basse à 15 000 tonnes et une fourchette haute à 2 millions de tonnes !

Quant à l’or non encore extrait, là aussi les experts ne sont pas unanimes. Selon une étude de l’US Geological Survey, il resterait un peu plus de 50 000 tonnes à extraire.

Mais regardons plus précisément le détail des 32 702 tonnes d’or des Banques Centrales, répertoriées par le WGC

En ce début d’année 2016, sur le podium et sans surprise, les USA détiennent la plus grande part de l’or mondial (8 133 tonnes), suivis de l’Allemagne (3 381 tonnes) et du FMI (2 814 tonnes).

Les réserves d’or des banques centrales au 1/1/2016 (en tonnes)

1 Etats-Unis 8 133,50
2 Allemagne 3 381,00
3 FMI 2 814,00
4 Italie 2 451,80
5 France 2 435,50
6 Chine 1 743,30
7 Russie 1 392,90
8 Suisse 1 040,00
9 Japon 765,2
10 Pays-Bas 612,5

 

L’Italie arrive en 4ème position avec 2 452 tonnes, précédent d’une longueur de tête la France avec ses 2435 tonnes.

Derrière l’hexagone, on trouve dans l’ordre : la Chine (1743 tonnes), la Russie (1392 tonnes) et la Suisse (1 040 tonnes).

Sur les 32 702 tonnes d’or répertoriées par le WGC au niveau mondial, les pays européens en possèdent un bon tiers, soit 10 789 tonnes

Ou est stocké l’or des banques centrales ?

Si l’on n’arrive pas à connaitre la quantité d’or disponible sur la planète, vous vous doutez bien que les lieux de stockage ne sont pas non plus hautement médiatisés !

Pour en revenir à la question de votre voisin, et à supposer que vous lui ayez répondu que vous possédiez de l’or à votre domicile, il est fort peu probable que vous lui ayez indiqué l’endroit où vous l’avez stocké !

La discrétion vaut donc autant pour les institutions financières que pour les particuliers! Néanmoins, vu les quantités que détiennent les banques centrales (et les moyens de sécurité à déployer), certains lieux de stockage peuvent difficilement rester secrets.

Les réserves d’or US sont stockées pour partie à Fort Knox

Fort Knox : lieu de stockage de l’or US

C’est le cas pour les USA, avec son célèbre camp militaire de Fort Knox, un bunker enterré et réputé imprenable avec ses murs de plus de 60 cm d’épaisseur et sa porte blindée de 20 tonnes. Mais tout l’or américain ne serait pas détenu dans ce seul lieu emblématique: les sous-sols de la FED à New York contiendraient également une partie importante des réserves d’or de l’Oncle Sam, ainsi que des réserves pour des pays amis.

Pour la France, une partie des stocks d’or serait conservée à Paris au siège de la Banque de France dans le 1er arrondissement. Là aussi, un bunker, à 20 mètres sous terre, accueillerait une centaine de tonnes d’or, une partie relativement modeste des 2 435 tonnes répertoriées ! Pour le reste, mystère !

En ce qui concerne l’Allemagne (2ème détenteur d’or, après les USA), le stockage de ses réserves a longtemps été contrarié par les risques liés à la Guerre Froide. En effet, pour éviter une préemption par d’éventuels envahisseurs de l’ex URSS, l’Allemagne de l’Ouest de l’après-guerre a caché son or dans les pays occidentaux, à Paris, New York et Londres pour l’essentiel. Suite à la chute du mur de Berlin et à l’absence de menaces venues de l’Est, l’Allemagne unifiée a initialisé le rapatriement de ses réserves pour les entreposer dans les coffres de la Bundesbank, à Francfort. Ce transfert a débuté en 2013 et devrait se terminer en 2020, permettant à la Buba de disposer, à terme, de la quasi-totalité de son or sur son territoire national.

Comme vous le voyez, la détention et le stockage des réserves d’or par les banques centrales est un sujet sensible, au même titre que certains secrets militaires. Depuis l’éclatement de la crise des dettes souveraines, les banques centrales des pays industrialisés (FED, BCE, BOJ), mais également les banques centrales des pays émergents accumulent, parfois discrètement comme la Chine, des quantités de plus en plus importantes du métal précieux.

A titre individuel, nous vous recommandons de faire de même en ce début d’année 2016: détenir de 5 à 10% de son épargne sous forme de lingots d’or est une sécurité à toute épreuve, à condition de les stocker en dehors du système bancaire.